CORRIGES de sujets d'oral.

(qui pourraient ressembler à des sujets II2 : bonnes révisions !)

Thème 1 - Du passé géologique à l’évolution future de la planète.

Spécialité évolution 1

EXPLOITATION DE DOCUMENTS

  • relation 18O/ 16O en fonction de la température : 3 points
  • description des variations climatiques avec mise en évidence d'un cycle : 6 points
  • utilisation du principe d'actualisme : 1 point

CONNAISSANCES

  •   définition de l'albédo
  • origine des variations de l'albédo
  • relations entre une variation d'albédo et une variation climatique
  • teneur en CO2 de l'atmosphère
  • relation avec l'effet de serre
  • équilibre avec le CO2 dissous dans l'eau.

Spécialité évolution 2

EXPLOITATION DE DOCUMENTS

Raisonnement

  • Mise en relation du diagramme pollinique et des préférences climatiques pour déduire un réchauffement depuis 12 000 ans (3 points)
  • Lecture correcte du document 2 pour supposer la cause atmosphérique (taux de dioxyde de carbone) (3 points)
  • Hypothèse explicative intégrant la notion d’effet de serre (4 points).

Connaissances  

- le CO2 est un gaz à effet de serre (2 points)

CONNAISSANCES

  • dilatation thermique de l’eau (10 à 20 cm /siècle).
  • Formation et destruction des calottes polaires.
  • Volume des bassins océaniques selon l’activité des dorsales océaniques.
  • Relation avec la température moyenne globale : niveau élevé des mers en période interglaciaire ; niveau bas en période glaciaire.

Spécialité évolution 3

EXPLOITATION DE DOCUMENTS

Raisonnement

Formations géologiques

Milieu de sédimentation

 

Craie de moins en moins argileuse

Mer de plus en plus profonde, l'argile étant un sédiment détritique d'origine continental

3 pts

Poudingue ferrugineuse Gaize

Mer proche du continent à cause de la présence de glauconie sédiment détritique

3 pts

Sable

Littoral

1 pt

On constate que du bas vers le haut de la série, apparaissent de moins en moins de sédiments détritiques d'origine continentale : (1pt)

Conclusion la série illustre donc une transgression marine (2 points)

Connaissances

Définition de la transgression ( 1 pt de connaissance)

CONNAISSANCES

Dilatation thermique de l'eau (3 points)

Fonte des calottes polaires (3 points)

Diminution du volume des bassins océaniques liée à l'activité des dorsales (3 points)

Spécialité évolution 4

EXPLOITATION DE DOCUMENTS

Temps

Données

Climat

Points

10000 à actuel

Développement de la chênaie
δ 18O en diminution

Réchauffement

3

75000 à 10000

Développement des herbacées et diminution de la chênaie
δ 18O+ élevé (entre 4 et 5)

Froid

3

120000 à 75000 (environ)

Développement de la chénaie
δ 18O faible (entre 3 et 4)

tempéré

3

150000 à 120000

Herbes

froid

1

CONNAISSANCES :

  • Ces variations impliquent des variations importantes de la teneur de l’atmosphère en gaz à effets de serre.(2 pts)
  • les processus qui libèrent ou absorbent le CO2 sont les suivants :
    • l’altération des silicates calciques et magnésiens des reliefs orogéniques qui consomment du CO2 (2 pts)
    • la précipitation des carbonates qui libèrent du CO2 (1 pt)
    • la dissolution des carbonates consomme du CO2 (1pt)
    • le piégeage de la matière organique dans les roches stocke du CO2 (2 pts)
    • le dégazage du manteau par le volcanisme libère du CO2 (2 pts)

  Thème 2 - Des débuts de la génétique aux enjeux actuels des biotechnologies.

Génétique spécialité 1

Exploitation de documents  

Barème

Réponses attendues


2

 


1
1

 

 

3

 

 

 

2


1

L’individu doit posséder un allèle S (sain) et un allèle m (myopathie)
Le père étant sain, son chromosome X ne porte pas l’allèle m (XS//Y)
La mère doit être porteuse saine XS//Xm

Conditions nécessaires pour qu’un enfant soit porteur sain :

  • 1 : la mère doit être porteuse saine
  • 2 : le gamète Xm de la mère s’unit à un gamète du père

Probabilité de la condition 1 :

  • Le frère II2 de la mère est malade.
  • Son père étant sain, il a reçu l’allèle m de sa mère I2, elle est donc porteuse saine (XS//Xm)
  • Réalisation d’un échiquier de croisement entre I1 (XS//Y) et I2

donc probabilité II 3 porteuse saine : ½

Probabilité de la condition 2 :

  • réalisation d ‘un échiquier de croisement entre II3 (XS//Xm) et II4 (XS//Y)

donc probabilité de rencontre des gamètes Xm et XS = ¼

Risque pour l’enfant à naître III1d’être porteur sain : ½ x ¼ = 1/8

Connaissances

Barème

Réponses attendues

3

 

2

5

Définition de la théorie

Emission de la théorie

  • redécouverte des lois de Mendel
  • Observations cytologiques : parallélisme entre le comportement des chromosomes au cours de la méiose et la transmission des particules mendéliennes au cours des croisements.

Génétique spécialité 2

Exploitation de documents  

Barème

Réponses attendues

 

 

 

Un enfant atteint doit posséder :

  • Un seul chromosome Xl si c’est un garçon
  • Deux chromosomes Xl si c’est une fille

Le père étant sain, son chromosome X ne porte pas l’allèle L (XL//Y)

Conditions nécessaires pour qu’un enfant soit atteint :

  • 1 : la mère doit être porteuse saine
  • 2 : le gamète Xl de la mère s’unit au gamète du père

Probabilité de la condition 1 :

  • la mère a déjà des enfants atteints
  • Ils ont reçu l’allèle l de la mère I2, elle est donc porteuse saine (XS//Xm)

Donc probabilité I2 porteuse saine : 1

Probabilité de la condition 2 :

  • réalisation d ‘un échiquier de croisement entre I1 (XL//Y) et I2 (Xl//XL)

Donc probabilité de rencontre des gamètes (Xl et Xl) pour avoir une fille = 0 puisque le père ne possède pas un Xl.
Risque pour l’enfant à naître II1d’être une fille atteinte : 1 x 0 = 0
Donc probabilité de rencontre des gamètes (Xl et Y) pour avoir un garçon : = ½

Risque pour l’enfant à naître II1d’être un garçon atteint : 1 x ½ = ½

Connaissances

Barème

Réponses attendues

4

 

1
1
4

Définition de la théorie

Validation de la théorie

  • Morgan
  • Travaux sur les drosophiles
  • Données expérimentales, hérédité liée au sexe.

Génétique spécialité 3

Exploitation de documents  

Barème

Réponses attendues

 

 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

 

 

 


4


1

Analyse de l’arbre : calcul d’un risque

L’individu II4 doit posséder deux allèles m (mucoviscidose)

Conditions nécessaires pour que l’enfant soit atteint :

  • 1 : la mère doit être porteuse saine
  • 2 : le père doit être porteur sain
  • 3 : le gamète Xm de la mère s’unit au gamète du père

Probabilité des conditions 1 et 2 :

  • les parents ont déjà deux enfants atteints.
  • Ils ont reçu un allèle m de chaque parent
  • Les parents sont obligatoirement porteurs sains

donc probabilité = 1

Probabilité de la condition 3 :

  • réalisation d ‘un échiquier de croisement entre I1 (S//m) et I2 (S//m)

donc probabilité de rencontre des deux gamètes m = ¼

Risque pour l’enfant à naître II 4 d’être atteint : 1 x ¼ = ¼

Analyse de l’électrophorèse

repérage des hétérozygotes : 2 points
homozygotes mutés 1 point
homozygote sain 1 point

avantage et inconvénient des méthodes utilisées

Connaissances

Barème

Réponses attendues

 

2

 

 

4

 


4

Rôle de l’enzyme de restriction

  • Site de restriction (séquence particulière)
  • coupure

Domaine des biotechnologies

  • clonage des gènes
  • séquençage
  • OGM

Domaine de la génétique humaine

  • diagnostic
  • thérapie génique

Génétique spécialité 4

Exploitation de documents

Barème

Indications de correction

1

2

2

2


3

*Analyse des deux croisements : résultats différents selon le sexe des parents

*Document 2 : constat de chromosomes différents selon le sexe (chromosomes sexuels)

*Ecrire les génotypes des parents et de F1 dans les deux croisements

*Explication de Morgan qui conforte la théorie chromosomique de l'hérédité exprimée par Sutton : les gènes qui déterminent ces caractères sont situés sur les chromosomes ici X

*Echiquier théorique conforme aux résultats expérimentaux

Connaissances

Barème

Réponses attendues

 

2

 

 

4

 


4

Rôle de l’enzyme de restriction

  • Site de restriction (séquence particulière)
  • coupure

Domaine des biotechnologies

  • clonage des gènes
  • séquençage
  • OGM

Domaine de la génétique humaine

  • diagnostic
  • thérapie génique

Génétique spécialité 5

Exploitation de documents  

Barème

Réponses attendues

2

 


2
2

2
2

- A partir de la mise en relation des documents 1 et 2, justifier l'existence de 2 fragments d'ADN : rôle des enzymes de restriction

- Analyse de l'électrophorégramme :

  • 1 er enfant atteint donc possède l'allèle muté, allèle muté = 1,3kb
  • origine de ce seul fragment : mise en relation avec le doc 1 : la mutation a fait disparaître le site de restriction de l'enzyme
  • analyse du résultat chez les parents … hétérozygotes
  • analyse du résultat pour le fœtus et conclusion

Connaissances

Barème

Réponses attendues

1
1.5
1
1.5
2
3

  • Hérédité par mélange
  • Travaux de Mendel
  • Travaux réalisés sur des plantes (pois)
  • Analyse quantitative des résultats
  • Hybridation
  • Ségrégation indépendante des caractères qui réapparaissent en F2.

 

Thème 3 - Diversité et complémentarité des métabolismes.

Métabolisme 1

Exploitation de documents   :

Connaissances ( sur 2 points)

  • compartiment A : cytoplasme cellulaire
  • compartiment B : mitochondrie

L’exploitation des documents doit montrer que :

Points attribués

Réponses attendues

1
1
1
2
1
1
1
1

1

T1 : une partie du glucose est entré dans le cytoplasme de la cellule
T2 : la totalité du glucose a disparu
Apparition du pyruvate
Transformation du glucose en pyruvate dans le cytoplasme
Puis passage du pyruvate dans la mitochondrie
T3 : le pyruvate est utilisé dans la mitochondrie
et conduit à la production de CO2
T4 : tout le pyruvate a été utilisé

Conclusion : il y a une dégradation complète du glucose qui est à l’origine de la production de CO2

Connaissances

Points attribués

Réponses attendues

2
1
1
1,5
1,5
1

Schématisation correcte du réseau trophique
Légende : flèche = est mangé par
Végétal chlorophyllien: premier maillon du réseau
Utilisation du CO2 atmosphérique par les producteurs primaires
Incorporation du CO2 par les producteurs secondaires
Etat oxydé ou réduit du CO2

Métabolisme 2

Exploitation de documents   :

Points attribués

Réponses attendues


3

 

4

 

3

Exp 2: incorporation faible de CO2
Exp 1: incorporation moyenne de CO2
Exp 3: Incorporation importante de CO2

Exp 1et 2: L'incorporation augmente avec la présence d'ATP
Exp 1 et 3 : L'incorporation augmente davantage en présence de thylakoïdes exposés à la lumière.

Les résultats de l'exp 3 permettent d'émettre l'hypothèse suivante: L'ATP est synthétisée au niveau des thylakoïdes en présence de lumière.

Connaissances

Points attribués

Réponses attendues

1

 

 

3

 

 

3

 

 

3

 Equation bilan de la respiration :
glucose + dioxygène dioxyde de carbone + eau

 

Oxydation du glucose ou glycolyse :
glucose + R acide pyruvique + RH 2
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;ATP

 

Décarboxylation oxydative :
acide pyruvique + R dioxydede carbone + RH 2
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;ATP

 

Oxydation des composés réduits :
RH 2 + dioxygène R + eau
;;;;;;;;;;;;;;;...........;;;;;;ATP

Métabolisme 3

Exploitation de documents :

Points attribués

Réponses attendues

3
3

1
1

1
1

De 0 à 150 s : Respiration car le taux de O 2 diminue
De 150 à 700 s : Fermentation car apparition d'éthanol

En milieu aérobie : présence de mitochondries
En milieu anaérobie : pas de mitochondrie

La respiration s'effectue au niveau des mitochondries
La fermentation s'effectue dans le cytoplasme.

Connaissances 

- Existence de 2 phases nommées : photochimique et non photochimique. 2 points

- Phase photochimique : sa localisation, l’intervention de la chlorophylle et son rôle, synthèse d’ATP. 5 points

- Phase non photochimique : sa localisation, incorporation et réduction du CO2, synthèse de glucides en présence d’un accepteur de CO2, d’ATP et de composés réduits. 5 points

Métabolisme 4

Exploitation de documents   :

L’exploitation des documents doit montrer que :

Points attribués

Réponses attendues

2
1

1
1

2
1

 

2

En présence de glucose une mitochondrie ne peut pas consommer de dioxygène.
Donc elle ne peut pas utiliser le glucose pour respirer

En présence d’acide pyruvique, elle consomme un peu de dioxygène.
Donc elle est capable d’utiliser l’acide pyruvique pour respirer

En présence d’acide pyruvique et d’ADP +Pi, elle consomme plus de dioxygène.
Donc la mitochondrie a donc besoin d’ADP+Pi pour mieux respirer

BILAN = raisonnement + connaissances;
La cellule produit de l’acide pyruvique à partir du glucose. C’est cette molécule qui sera utilisée comme substrat par la mitochondrie lors de la respiration. Ces réactions sont couplées à des réactions permettant la synthèse d’ATP.

Connaissances ( sur 2 points)

Points attribués

Réponses attendues

1

 

1

Lors de la glycolyse, la cellule transforme le glucose en acide pyruvique qui seul pourra entrer dans la mitochondrie.

L’utilisation du glucose lors de la respiration est couplée à la production d’ATP à partie d’ADP+Pi

Connaissances

Points attribués

Réponses attendues

2
1
1
1,5
1,5
1

Schématisation correcte du réseau trophique
Légende : flèche = est mangé par
Végétal chlorophyllien : premier maillon du réseau
Utilisation du CO2 atmosphérique par les producteurs primaires
Incorporation du CO2 par les producteurs secondaires
Etat oxydé ou réduit du CO2

Métabolisme 5

Exploitation de documents   :

Points attribués
Réponses attendues

2

 

 
2

2

2

2

L'eau iodée montre la présence ou non d'amidon grâce à la coloration

  • violacée : amidon ;
  • jaune : absence d'amidon.

L'enzyme ne permet pas la synthèse d'amidon à partir du glucose

L'enzyme permet la synthèse d'amidon à partir du glucose 1 P

La synthèse d'amidon nécessite de l'énergie

Cette énergie est apportée par l'hydrolyse du glucose 1 P

Connaissances

Points attribués
Réponses attendues

2

 
2

 
3


 3

- présentation d’une mitochondrie (membrane externe, membrane interne avec crêtes, matrice)

- Entrée de pyruvate, issu de la glycolyse, dans la matrice de la mitochondrie

- Décarboxylations oxydatives et déshydrogénations, à représenter sous forme de réactions couplées avec la synthèse d’ATP, et qui fournissent des composés réduits

 - Oxydations des composés réduits, au niveau des crêtes, avec intervention du dioxygène, à représenter sous forme de réactions couplées avec la synthèse d’ATP.

Métabolisme 6

Exploitation de documents   :

Points attribués
Réponses attendues


5

 

2

 

  3

Exp a: L'augmentation de tension montre une contraction
L'ajout de salyrgan entraîne une diminution de la tension donc l'absence de contraction.
Donc l'hydrolyse de l'ATP est indispensable à la contraction car elle libère de l'énergie.

Exp b: La présence de chélateur entraîne une diminution de la tension donc l'absence de contraction. Un nouvel ajout de Ca 2+ provoque une augmentation de la tension.
Donc le Ca 2+ est indispensable à la contraction.

Document 3 : au cours d’une contraction, on ne voit pas diminuer le stock d’ATP dans le muscle.
Donc le muscle doit renouveler constamment sa réserve d’ATP source d’énergie pour maintenir sa contraction.

Connaissances

Points attribués
Réponses attendues

2

 2

 3


3

- présentation d’une mitochondrie ( membrane externe, membrane interne avec crêtes, matrice)

- Entrée de pyruvate, issu de la glycolyse, dans la matrice de la mitochondrie

- Décarboxylations oxydatives et déshydrogénations, à représenter sous forme de réactions couplées avec la synthèse d’ATP, et qui fournissent des composés réduits

 - Oxydations des composés réduits, au niveau des crêtes, avec intervention du dioxygène, à représenter sous forme de réactions couplées avec la synthèse d’ATP.