Sujets de type II 2 classés par partie du cours de TS


Parentés entre êtres vivants actuels et fossiles - Phylogénèse - Evolution.


Stabilité et variabilité des génomes et évolution.


La mesure du temps dans l'histoire de la Terre et de la vie.


La convergence lithosphérique et ses effets.

image : http://svtolog.free.fr
Procréation.


Immunologie.

Couplage des événements biologiques et géologiques au cours du temps.

Conseils de méthode

 

Parentés entre êtres vivants actuels et fossiles - Phylogénèse - Evolution.

 

 

 

sujet 1.1 (type II2 guidé)

On a pu établir un arbre phylogénétique très simplifié des Vertébrés (document 1) en s’appuyant sur un nombre volontairement réduit de caractères présents, selon le cas, sous un état ancestral ou sous un état dérivé.

Document 1

Le document 2 ci-dessous présente une liste, dans un ordre quelconque, de ces caractères.

Caractère

Etat ancestral (noté O)

Etat dérivé (noté 1)

a

Absence d’amnios

Présence d’amnios

b

Pas d’appendices pairs charnus

Appendices pairs charnus

c

Pas de poumons fonctionnels

Poumons fonctionnels

d

Pas de vertèbres cervicales

Vertèbres cervicales présentes

e

Pas d’écailles épidermiques

Ecailles épidermiques présentes

f

Plusieurs os à la demi-mâchoire

Un seul os à la demi-mâchoire

g

Pas de poil

Poils présents

h

Pas d’allaitement des jeunes

Allaitement des jeunes

i

Pas de fenêtre anté-orbitaire

Fenêtre anté-orbitaire présente

j

Pas d’aile

Aile présente

k

Pas de gésier

Gésier présent

l

Œil sans troisième paupière

Œil avec troisième paupière

m

Mandibule non fenestrée

Fenêtre mandibulaire présente

n

Absence de 2 fosses temporales

2 fosses temporales présentes

o

Iris avec muscles lisses

Iris avec muscles striés

Le document 3 ci-dessous indique l’état de ces différents caractères chez deux Vertébrés : un « fossile vivant », le Cœlacanthe, et un dinosaure disparu, le Tyrannosaure.

Caractère

Etat du caractère chez le Cœlacanthe

Etat du caractère chez le Tyrannosaure

a

0

?

b

1

1

c

0

?

d

0

1

e

0

1

f

0

0

g

0

?

h

0

?

i

0

1

j

0

0

k

0

?

l

0

?

m

0

1

n

0

1

o

0

?

1) Expliquer le principe de réalisation de l’arbre phylogénétique du document 1, pour cela :

  • expliquer la signification des tirets qui recoupent les rameaux de cet arbre.
  • déduire de la lecture de cet arbre l’état, chez la tortue, des différents caractères choisis dans l’exercice.
  • entourer, sur le document 1, l’ensemble des Amniotes, celui des Tétrapodes (4 membres).

2) En utilisant les informations du document 3, placer dans cette phylogénie (document 1) le Cœlacanthe et le Tyrannosaure.

Corrigé

La mesure du temps dans l'histoire de la Terre et de la vie.

 

 

 

sujet 2.1

Exploitez le document proposé pour préciser la nature et la chronologie des événements géologiques ayant affecté cette région. Le ou les principes stratigraphiques utilisés seront précisés pour chaque observation.

Document : coupe géologique d’une région du Pays de Galles.

un conseil avant de commencer :

préparer votre devoir au brouillon, par exemple en construisant un tableau :

 

Observation réalisée sur le document

Evènement géologique mis en évidence

Principe stratigraphique utilisé pour dater l’évènement

Ex 1

Terrains sédimentaires

Bassin sédimentaire

Superposition

 

 

 

 

corrigé et indications de méthode

Stabilité et variabilité des génomes et évolution.

 

 

 

 

La convergence lithosphérique et ses effets.

 

 

 

sujet 4.1

Comment certaines roches des Alpes peuvent-elles être utilisées comme témoins d’une subduction précédant la collision ?

Dans une région des Alpes, le mont Viso, on a prélevé trois roches dont la composition chimique et minéralogique est consignée dans les documents 1 et 2. Le document 3 fournit les champs de stabilité de quelques associations minéralogiques observées.

Les géologues ont émis l’hypothèse que schiste bleu et éclogite provenaient de la transformation d’un gabbro présent dans une lithosphère océanique lors d’une subduction.

Question : A partir de l’analyse des documents et de vos connaissances, retrouvez les arguments en faveur de cette hypothèse.

Document 3 : Domaines de stabilité de quelques associations minéralogiques.
La zone A contient les minéraux d'un gabbro refroidi dans une vieille croûte océanique.

Procréation.

 

 

 


 

Immunologie.

 

 

 

 

 

Couplage des événements biologiques et géologiques au cours du temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

Parentés entre êtres vivants actuels et fossiles - Phylogénèse - Evolution.

 

 

Corrigé du sujet 1.1

Question 1 :

Les tirets qui recoupent les rameaux de cet arbre indiquent les innovations évolutives partagées par l’ancêtre commun et tous les animaux qui en descendent. Ex : l’innovation o (iris avec muscles striés) est partagée par les tortues, lézards, crocodiles et poulets.

Chez la tortue, l’embryon se développe dans un amnios (a), les appendices pairs sont charnus (b), les poumons sont fonctionnels (c), les vertèbres cervicales sont présentes (d), ainsi que les écailles épidermiques (e).

Par contre il y a plusieurs os à la demi-mâchoire (f), pas de poils (g) et pas d’allaitement des jeunes (h), pas de fosses temporales (n), pas de gésier (k), œil sans troisième paupière (l), mandibule non fenestrée (m), pas de fenêtre anté-orbitaire et pas d’aile (j).

Les Amniotes (à gauche) et les Tétrapodes (à droite) sont les rats, tortues, lézards, crocodiles et poulets et leur ancêtre commun chez lequel l’innovation est apparue.

Question 2 :

La mesure du temps dans l'histoire de la Terre et de la vie.

 

 

 

Corrigé du sujet 2.1

Introduction

L’étude, en coupe, des structures géologiques d’une région, ici le Pays de Galles permet de retrouver la chronologie relative des différents événements géologiques survenus dans cette région.

Document

  • La coupe nord-sud du Pays de Galles montre l’existence de terrains sédimentaires qui témoigne de la présence d’un ancien bassin sédimentaire. Le principe de superposition nous permet de dire que les couches les plus profondes sont les plus anciennes et elles ont été recouvertes par des couches plus récentes. Ainsi, les grès rouges se sont formés en premier ; les conglomérats, puis les marnes sableuses se sont ensuite déposés. Les schistes, témoins d’un processus de métamorphisme, se sont ensuite formés. Enfin des calcaires avec banc de dolomite puis des grès jaunes ont sédimenté.
  • Les strates ne sont plus horizontales, elles sont redressées vers le Nord. Ces formations ont été plissées après leur mise en place (recoupement). La présence de plis témoigne de phénomènes tectoniques de compression ayant affecté la région.
  • Dans la partie nord de la coupe, la disparition des schistes, des calcaires et des grès jaunes appelée lacune sédimentaire est probablement liée à des phénomènes d’ érosion postérieurs au plissement car les roches sont émergées suite à l’orogenèse (superposition, recoupement).
  • Des schistes non plissés, avec des veines de charbon, reposent sur les terrains plissés de la série sédimentaire citée ci-dessus. La présence de charbon traduit l’existence d’une sédimentation continentale avec accumulation de produits végétaux. Ces schistes se sont formés après les grès jaunes (superposition) et n’ont pas été affectés par les contraintes tectoniques compressives à l’origine des plis (recoupement).
  • Un filon de granite recoupe les terrains sédimentaires, des grès rouges aux calcaires. Ce filon granitique témoigne d’un épisode magmatique. Sa mise en place est plus récente que les terrains recoupés les plus vieux, c’est-à-dire qu’il est plus récent que le dépôt de calcaires (principe de recoupement).
  • Une faille décale les terrains sédimentaires de toute la série stratigraphique jusqu’au grès jaune, cependant elle n’affecte pas les schistes avec des veines de charbon. La faille est la conséquence de phénomènes tectoniques plus récents que les dépôts de grès jaunes mais plus anciens que le dépôt des schistes (pr. de recoupement). Les terrains situés plus au sud sont surélevés au-dessus du plan de faille néanmoins peu incliné. Il s’agit donc d’une faille inverse résultant de phénomènes de compression.

Conclusion

Dans cette région du Pays de Galles, le phénomène géologique le plus ancien repérable sur la coupe correspond à une sédimentation intense. Des phénomènes magmatiques et tectoniques de nature compressive, entraînant la formation de plis et de faille, ont affecté la région. Enfin, un bassin houiller s’est formé plus tardivement.

-----------------------------------------------------------------------------------------

Remarques concernant cette correction  : La présentation choisie doit vous aider à comprendre :

  • comment préparer votre devoir au brouillon, par exemple en construisant un tableau :

 

Observation réalisée sur le document

Evènement géologique mis en évidence

Principe stratigraphique utilisé pour dater l’évènement

Ex 1

Terrains sédimentaires

Bassin sédimentaire

Superposition

 

 

 

 

  • comment construire votre devoir (analyse précise des documents)
  • comment présenter de manière ordonnée des résultats de votre analyse : j’ai ici choisi un code pour les 3 éléments de mon tableau (gras, orange, bleu ► pour votre copie, vous pourrez souligner de différentes couleurs).

Stabilité et variabilité des génomes et évolution.

 

 

 

 

La convergence lithosphérique et ses effets.

 

 

 

 

Procréation.

 

 

 


 

Immunologie.

 

 

 

 

 

Couplage des événements biologiques et géologiques au cours du temps.