Partie I

Définition séropositivité = présence dans sérum ou sang d’Ac spécifique d’un Ag (on accepte « dans l’organisme »)

Reconnaissance des Ag Viraux par les Ac membranaires des LB.

Multiplication de ces LB et différenciation en plasmocytes (ou en LB sécréteurs) sécréteur d’Ac circulants (ou idée équivalente : prolifération, transformation etc…)

L’Ac = protéine ou immunoglobuline (ou autre idée : par ex chaîne d’acides aminés)

Schéma avec annotations exigibles : partie constante et partie variable

Partie variable responsable de la spécificité.

Idée d’apparition d’Ac en réponse à l’infection virale.

Fixation des Ac sur Ag viraux : complexe immun.

Elimination des complexes immuns par phagocytose grâce à la reconnaissance de la partie constante des Ac.

1 schéma au moins parmi

Présence d’une introduction pertinente

Développement structuré (au moins des paragraphes individualisés)

Conclusion

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partie II, exercice 1

Pour l’ensemble des grilles de correction la séparation de la saisie de donnée et de l’interprétation est seulement faite pour faciliter la notation, en aucun cas un modèle de structuration de la réponse.

Saisie de données

Interprétation

Hypothèse : Récepteurs non fonctionnels (ou moins nombreux, ou avec moins d’affinité ou …) ne permettant pas la fixation de l’AMH. Donc les canaux de Muller ne régressent pas et donnent un utérus.

N.B. :

L’hypothèse (juste !) seule (sans justification) sera notée 1 pt ;

Si le candidat par son travail, montre qu’il a bien compris, il ne doit pas être pénalisé ; le BO ne donne pas l’ordre dans lequel mener le travail !

Un candidat qui propose comme seule origine, une modification d’un gène (notion conceptualisée) sera évalué positivement.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partie II, exercice 2, question des non spécialistes

 

Document 1, saisie de données

Les critères d’appartenance à la lignée humaine

4 items parmi : Volume crânien ; trou occipital vers l’avant ; Réduction de la face ; col du fémur allongé ; pas de prognathisme ; mâchoire en V et non en U ; canine réduite ; faible épaisseur de la paroi du col du fémur, absence de crête, molaires et prémolaires développées.

Mise en relation doc 2, doc 1 pour Orrorin.

 Mise en relation doc 3, doc 1 pour Toumaï.

 Bilan : Orrorin et Toumaï partagent avec l’Homme au moins un état dérivé d’un caractère : ils appartiennent donc à la lignée humaine. L’ancêtre commun à l’Homme et au Chimpanzé est donc antérieur au plus ancien des fossiles c'est-à-dire antérieur à 7 Ma.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partie II, exercice 2, question des spécialistes

Document 1 :

Saisie de données

Interprétation faisant références aux exigences des herbacées et des arbustes.

Document 2

Saisie de données 2 items sur 3

 Interprétation

Document 3 :

Saisie de données

Interprétation (2 items sur 3)

Mise en relation

A plus de 18 000 ans période froide avec extension de la calotte glaciaire. ( 0,25 pt) Donc niveau marin bas permettant à l’Homme d’atteindre la Tasmanie. Depuis 8000 ans réchauffement, fonte des glaces et remontée du niveau isolant la population humaine de Tasmanie.
Cet isolement peut expliquer une évolution différente des techniques et des arts. ( 0,25 pt)

N.B. : la place de l’interprétation importe peu.